Groupes

de paroles

&

Groupes

d'analyse de pratiques

LE GROUPE DE PAROLES

 

Le groupe de paroles est destiné à

des professionnels, des accompagnateurs bénévoles, des personnes accueillies en établissement médico-social

ou encore à des aidants familiaux.

Il rassemble un ensemble de personnes qui partagent

des temps de vie et/ou des préoccupations similaires.

 

C'est un temps d’échanges, d’expression et

d’élaboration psychique autour d'un vécu particulier.

 

Il permet l’expression d’une parole personnelle, au sein d'un groupe, en lien avec : 

- Des situations professionnelles

(situations de crise dans une institution, survenue d'un événement traumatique collectif, etc...)

- Ou personnelles 

(accompagnements bénévoles, aidants familliaux, etc... ) 

 

 

Ce type de groupe vise l’expression d’une parole difficile à exprimer, à mettre des mots et du sens sur une situation complexe et/ou à partager cette expérience avec d’autres.

 

Ici, il s’agit d’axer le travail sur les ressentis et les émotions des professionnels ou des accompagnateurs afin de repérer ce qui fait les limites spécifiques à chacun et de respecter ses propres limites et ses capacités.

 

Il s'agit également de dédramatiser une situation, de déculpabiliser, de chercher des relais et des moyens de désenclaver une situation qui semble parfois bloquée, figée.

 

L’encadrement par un psychologue,

permet la prise en compte des expressions latentes et de la souffrance psychique de chaque participant.

 

La conduite d'un groupe de paroles nécessite

une certaine régularité des rencontres

et le non jugement des uns et des autres.

C'est seulement ainsi que la relation de confiance essentielle

à la bonne marche du groupe pourra s'établir.

 

La confidentialité doit être totale.

 

Dans tous les cas, l’anonymat doit être respecté

par chacun des participants.

 

Ici, le contenu du groupe de paroles appartient

aux seuls participants.  

Pas de restitution des propos en dehors du groupe.

 

 

L'ANALYSE DE PRATIQUE

L'analyse de pratique ou la réunion clinique 

est destinée aux professionnels des établissements de santé et des institutions médico-sociales.

 

Elle permet aux professionnels de réfléchir sur leurs pratiques 

auprès des personnes accueillies.

 

Ce travail s’organise autour de la présentation par un ou deux professionnels d’une situation qui leur pose problème et/ou les interrogent. 

 

Le psychologue intervient dans une posture neutre et extérieure visant à permettre la prise de parole de chacun autour de la situation concernée. 

Il participe également à la réflexion collective en venant, lui aussi, interroger, relever ou ponctuer certains aspects de la situation. Enfin, il peut apporter des éléments théoriques visant à l'élucidation de ce qui est mis en jeu dans la situation.

 

Il s'agit donc d'un travail à plusieurs qui consiste à échanger, interroger, réfléchir ensemble et tenter de trouver de nouvelles hypothèses de travail, de soutenir les accompagnements ou d'ouvrir à de nouveaux questionnements.

 

L'analyse de pratiques permet, d'une part, de cerner la dynamique psychique qui est à l'oeuvre chez la personne accompagnée et d'autre part, d'exprimer ses réflexions, ses questionnements, les difficultés rencontrées afin de repérer son propre positionnement professionnel et ce qui le sous-tend. 

 

Par cette analyse globale de la situation il est alors possible de prendre de la distance afin d'apercevoir plus clairement ce qui se joue dans la relation entre la personne qui accompagne et celle qui est accompagnée et d'entrevoir de nouvelles hypothèses de travail.

 

Cette élaboration collective permet de veiller au respect de la prise en considération de la dimension psychique de la personne accueillie dans l'accompagnement qui lui est proposé.

 

La conduite d'un groupe d'analyse de pratique nécessite une certaine régularité des rencontres,

la confidentialité et le non jugement des uns et des autres. 

 

L’assiduité au groupe forme l’esprit et la dynamique du groupe, ainsi que la relation de confiance.

A la fin de chaque groupe, il peut être convenu, avec les participants, des informations qui pourront être transmises à l’extérieur du groupe.

L'analyse de pratique ou la réunion clinique ne se substitue pas aux synthèses ou autres instances de réflexions déjà présentes dans les établissements. Elle en est un complément.

 

 

Me Contacter

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Noir Icône Google+

Psychologue clinicienne - Psychologie clinique et psychopathologie -Psychothérapeute -  N°ADELI : 35 93 11 42 0 - Siret : 790 542 0005 000 26

© 2019 Kathy FOUILLEN.